Agenda du mois

Demande d'information

Besoin de brochure ou une simple adresse?

+32 (0) 4 374.85.55

Newsletter
Ok

Confréries

 

Entre terroir et tradition, gastronomie et folklore, de nombreuses confréries défendent les spécialités locales, perpétuant ainsi un certain art du goût et des pratiques culinaires anciennes.

La tradition culinaire est également conservée grâce aux nombreuses confréries qui maintiennent et développent leurs produits respectifs :

Liste des confréries :

Les Bons Vergers du Pays d'Oupeye
Cette confrérie gastronomique défend les
produits de bouche de la région d’Oupeye, notamment les pommes et l’oie.

Les Chevaliers des Fonds de Caveau
La légende veut que la farine de seigle mélangée à des herbes aromatiques et à l’eau du moulin de Saive donnait un pain réputé pour ses vertus positives et aphrodisiaques, qui était recommandé par les rebouteux de l’époque. La Confrérie remet à jour cette recette ancestrale du « Pain noir du Vieux Moulin », et l’accompagne de « la planche », rillettes à base de volaille.

La Gaufre Liégeoise "La Strème"
Dans nos régions, on distribuait des gaufres au Nouvel An, avec les étrennes. Le nom de la confrérie «La Strème» signifie ainsi «l’étrenne» en wallon. Comment
reconnaître une gaufre de Liège et une gaufre de Bruxelles ? En comptant les trous : la gaufre de Liège compte 24 trous et se présente généralement sans les 4 coins…

La Délicieuse Oie du Gay Savoir en Bien Mangier de VISE
L'oie à l'instar de Visé : lors de la seconde moitié du XIVe siècle, la Principauté de Liège fut déchirée par une guerre civile. Les soudards du Prince-Evêque Jean d'Arckel dévastèrent la région et assiégèrent Visé le vendredi 9 mai 1376. La ville résista farouchement et parmi les assiégés se trouvait une jeune fille, gardeuse d'oies dont l'histoire n'a malheureusement pas retenu le nom. Elle arracha aux ennemis leur étendard. La perte de cette bannière démoralisa les envahisseurs et enflamma les Visétois au point de leur apporter une victoire incontestée.Ce n'est qu'une légende mais les Visétois ont eu le bon goût d'y croire et ils ont eu aussi le bon goût de goûter à l'animal qui avait les faveurs de cette jeune fille. Ce palmipède, depuis lors, a acquis ses lettres de noblesse à Visé. De génération en génération, la préparation de ce plat s'est affinée pour en faire aujourd'hui l'oie à l'instar de Visé.
La recette est conservée jalousement dans le plus grand secret par quelques cuisiniers de la ville et quelques familles visétoises de vieille souche : d'abord, une jeune oie bien dodue, une cuisson de 2 heures, l'oie découpée en morceaux, passée dans l'œuf battu et la chapelure, le roux brun, l'ail pilé, le clou de girofle et … chut ! à déguster.

Les Macrâles di Hacou
Les Macrales de Haccourt
(Macrales di Haccou, en wallon) font partie des principales compagnies folkloriques de la commune d’Oupeye. Dans le paysage légendaire, les Macrales di Haccou occupent une place de choix. Initiative d’un groupe de Haccourtois, inspirés par le succès d’un film consacré aux sorcières dans la région (R.T.B. Lg 1972), cette compagnie folklorique a exhumé et remis à l’honneur d’immémoriales légendes régionales.
Comme leurs consoeurs du temps jadis, les Macrales di Haccou organisent, notamment à la Chandeleur (ou le samedi le plus proche), leur étonnant Sabbat annuel qui est aussi un des temps forts du calendrier de ce groupement. Intronisations de personnalités ainsi que défilés en costume de sorcière dans les rues du village sont ainsi programmés au cours de cet événement.
Quant au régime alimentaire de ces singulières jeteuses de sort, il n’est constitué que de « neûr dorêye » et de « neûr pékèt » (tarte noire avec des fruits séchés –pommes, poires prunes raisins de Corinthe- et genièvre avec cassis).

Les Houres du Carnaval Noir D'Emael
Carnaval Noir des Houres
, une des plus anciennes traditions carnavalesques de Belgique. Ce carnaval noir est représenté par un seul personnage,celui de la Houre, sorte de sorcière qui poursuit les spectateurs non déguisés pour leur noircir le visage au moyen d’un tampon imbibé d’une inoffensive crème noire…

Les Maîsses Houyeûs dè payis d’Lîdje
La houille fut découverte dans la Principauté deLiège en 1195. Aujourd’hui, la Confrérie des Maîtres Houilleurs du Pays de Liège perpétue le souvenir des ouvriers mineurs dont le dur labeur a tant apporté à la prospérité de la région.

Les Filles de Berthe
Berthe au Long Pied est la fille du Comte Haribert II de Laon et de Gisèle d'Aquitaine. Haribert II suivait Pépin le Bref dans ses déploiements guerriers. De ce fait, il s'installa avec sa famille à la Préalle non loin du château de Pépin le Bref, au moulin du Rida. C'est là que Berthe rencontra le très jeune Pépin le Bref qui était venu se reposer au château entre deux batailles, d'après la légende; au moulin de la Préalle, d'après l'Histoire. Quelque temps après naquit Charles le Grand dit "Charlemagne". Bien plus tard, Pépin épousa Berthe et de cette union naquit un fils Carloman et selon certaines sources, plusieurs filles: Gisèle, Gertrude, Adélaïde, Rothaïde... Si Charles le Grand fut célèbre, les filles furent moins bien connues... C'est pourquoi la "Confrérie de Berthe" a été créée, pour les mettre à l'honneur.
Date du chapitre: le vendredi 30 mai 2008.

Confrérie de l'Huître et du Pain gris

C'est en 1996 que la confrérie des "Djoyeux Magneux di Gris Pan ét d'wites di Mermwète" a vu le jour et a été parrainée par la confrérie des "Galants de la Verte Marennes" (l'une des plus prestigieuses et des plus anciennes confréries gastronomiques françaises fondée en 1954) dans le but de promouvoir les huîtres à travers notre pays. Dépendant de l'ASBL depuis 1990, les huîtres produisent un tel engouement aux fêtes de fin d'année à Milmort que l'installation du chalet de l'association Place Melveille est toujours un événement très attendu. Il permet aux villageois et autres connaisseurs, d'y déguster des huîtres de Marennes d'Oléron accompagnées d'un excellent pain gris (fabriqué suivant une vieille recette locale) et d'un superbe vin blanc. On s'y amuse quelles que soient les conditions climatiques... et l'ambiance qui y règne n'est pas étrangère au succès de la dégustation. La redécouverte, peu de temps après, d'une vieille recette locale donnant un pain gris apprécié dans la défustation des huîtres, allait compléter l'appellation de la confrérie.
Date du chapitre: dimanche 24 février 2008.

Confrérie de la Fraise
Née en 1983, la Confrérie a pour but de relancer la culture de la fraise à Vottem. La criée de Vottem était connue aux quatre coins de la Province de Liège et l'on venait de partout pour y acheter les fraises cultivées dans les jardins vottemois (la St-Lambert, la Merveilleuse et surtout la Souvenir Charles Marchiroux). La Confrérie se veut être l'élément qui dynamise la relance de la culture de ce fruit tant apprécié des petits et des grands. Le "Machiroux", coktail de cidre brut et de liqueur de fraise ainsi que le "Fraisier", breuvage à base de genièvre liégois et de liqueur de fraises sont deux produits à déguster de la Confrérie.
Date du chapitre : en juin, à l'occasion de la fête de la fraise "Ca va fraiser".

Confrérie des Compagnons de Charlemagne
Pour la joie de tous, la Charlemagn'rie fait renaître "Li fièsse dèl Sint Tchâle". Cette fête dure traditionnellement deux jours. Le dernier vendredi du mois de janvier à 19h, les nouveaux Compagnons de Charlemagne sont intronisés. Choisis pour leur dévouement à la vie associative, ils prêteront le serment de faire connaître partout le quartier de la Préalle et le Grand Charlemagne, mais aussi de manger le plus souvent possible la fameuse "potée préalienne". Cette potée, dérivée de la salade liégeoise, est aromatisée par des ingrédients soigneusement tenus secrets. A 20h, une procession aux flambeaux a lieu dans les rues du quartier de la Préalle. A 21h, le retour à la Charlemagn'rie est lancé pour y déguster la "potée préalienne". Le dimanche, une messe est célébrée en wallon à l'église de l'immaculée conception de Préalle-Bas. A midi a lieu la dégustation de la fricassée.

Les Peûres di Sint-R'Mèy
La poire, cueillie aux environs de la fête de Saint Remy (premier dimanche d'octobre), est réputée pour ses qualités gastronomiques. Fondée en 1986,
la Confrérie des « Peûres di Sint-R'Mèy » souhaite entretenir la tradition et encourager la promotion fruitière régionale. Son cri et sa devise sont: "Peûre asteûre, peûre todi" (Poire aujourd'hui, poire toujours). Chaque année, une grande plantation de poiriers est organisée dans la Basse-Meuse. Les jardins de la Maison du Tourisme ont bien entendu participé à la fête et reçu leur jeune poirier !

Les Amis de Jean de Berneau
Fondée en 1987, cette confrérie a pour but de sauvegarder la mémoire d'une légende très ancienne qui parle d'un porcher nommé Jean et d'une princesse devant être sacrifiée aux exigences d'un dragon à 7 têtes. Le géant Jean de Berneau a été baptisé en août 1986 avec pour parrain Tchantchet d'Outremeuse et pour marraine la Grande Macrale de Haccourt. La confrérie organise le dernier samedi de juin le « Grand feu de la Saint-Jean ». A cette occasion, on déguster « le petit dragon », une boisson a consommer avec modération, et dont le secret de fabrication est bien gardé…

Li Djâle di Hèrmêye
En 1879, le village de Hermée a été secoué par divers événements terribles et inexplicables, derrières lesquels ne se cachait pas le diable, comme les habitants le croyaient, mais bien Marèye, une fille de 21 ans délaissée par son prétendant. En 1990, le Centre éducatif du Val d'Aaz a fondé la confrérie « Li Djâle di Hèrmêye » pour faire revivre cette légende, et dynamiser ainsi la fancy-fair de l'école. La confrérie conjure le sort et éloigne les maléfices par sa diabolique boisson «l descente aux enfers », qui a pour réputation de rendre enjouées les personnes qui la boivent. Par beau temps, la Géante Marèye accompagne ses Djâles et Djâblesses dans leurs escapades. Un cortège folklorique traverse les rues du village le dernier dimanche d'octobre lors de la « Fête du Diable » organisée par le Centre éducatif du Val d'Aaz.

La Confrérie de l'Ortie de Juprelle
Les origines de la Confrérie de l'Ortie commencent comme tous les contes pour enfants par : " ... Il était une fois ... ". Quelques Juprellois passionnés d'histoire qui franchissaient champs et talus à la recherche du parcours exact des Communiers liégeois se rendant avec armes (et sans bagage) se faire tailler en pièces à la célèbre " bataille d'Othée " en 1408. Chemin faisant, on devise de-ci de-là, et notamment des orties qui abondent. C'est ainsi que naquit la Confrérie en 1989. Après une première fête à Paifve puis un Chapitre à Wihogne, en 1991, alors que la fête locale de Villers-saint-Siméon avait complètement disparu, les " Ortieurs " lancent " la Fête de l'Ortie ", ce qui revint à relancer la fête locale. La soupe à l'ortie, des saucisses et du fromage à l'ortie sans oublier la bière et le pèkèt à l'ortie firent de cette fête un grand succès ! A ces agapes s'ajoutèrent le championnat de Hesbaye des fumeurs de pipe (record 2 H 47' avec 3 gr. de tabac !), le concours des façades fleuries ou encore le tournoi de pétanque. La Confrérie de l'Ortie a pour but de relancer la vie associative dans la commune de Juprelle elle veut mettre en valeur une plante tant décriée, mais chantée par Victor Hugo : L'ORTIE. Un livre " L'ortie, une plante de chez nous " et " la cuisine à l'Ortie " de José-Louis Thomsin, fit un tabac (à l'ortie ?) avec plus de quatre mille exemplaires envoyés aux quatre coins de l'Europe. La Confrérie de l'Ortie met en valeur les diverses applications de cette plante méconnue : pèkèt à l'ortie, bière, thé, saucisse, boudin, fromage, tissu, ... L'Ortie est une plante vivace, coriace et tendre comme ses " Grands Piquants ", qui vous donnent rendez-vous à leur 22ème Chapitre, le samedi 24 mars 2012 à Wihogne (Salle du Patro)...

Les Bons Vergers du Pays d'Oupeye
Madame Marie-Hélène TOUSSAINT
Thiers des Bruyères, 12
4684 HACCOURT
Tél. : 0496 607 631

La brioche du Trou d’Enfer et l’Elixir du Champ d’Abedais

Les Chevaliers des Fonds de Caveau
M. Emmanuel DAVISTER
Sur les Heids 36
4672 SAINT-REMY
Tél. : 04 387 65 55
E-mail : mitsubishi@garagedavister.be

La Planche (rillettes de volaille) accompagnée du Pain Noir du Vieux Moulin

La Gaufre Liégoise "La Strème"
Mme J. VERVOORT
Rue de l'Espoir, 66/E4
4030 GRIVEGNEE
Tél. : 04 370 69 00
E-mail : a.vervoort@skynet.be
Web : www.lastreme.be

La gaufre liégeoise et "Le Grain d'Or de l'Alambic"
(liqueur de café fine et digestive)

Les Houres du Carnaval Noir D'Emael
M. J-F BARON
Rue du Beau Caillou, 6
4690 EBEN-EMAEL
Tél. : 04 286 49 10
Web : http://houres.fgfw.be/index.htm

La potée aux choux et pieds de cochon

La Délicieuse Oie du Gay Savoir en Bien Mangier de VISE
M. Didier KINET
Rue Sur La Carrière, 64
4600 RICHELLE
Tél. : 0477 426 080
Web : www.confreriedeloie.be

L'Oie à l'instar de Visé

Les Macrâles di Haccou
Madame L. RYON-COLLEYE
Rue du Moulin, 125
4684 HACCOURT
Tél. : 04 379 44 67 - 04 379 26 91
Web : http://macrales-hacou.fgfw.be

Li Neûre dorêye (tarte noire avec des fruits séchés, pommes, poires, prunes et raisin de Corinthe) et Li Neûre pèkèt (genièvre au cassis)

Les Maîsses Houyeûs di Payis d'Lîdje
M. Jacques CRUL
Rue lambert Marlet, 23
4670 BLEGNY
Tél. : 04 237 98 00 - 04 387 58 50
E-mail : jcrul@blegnymine.be

Pékèt et sirop dè Houyeû, délice citron, Gayette, speculoos au sirop

Les Peûres di Sint-R'Mey
Monsieur Guy VERCHEVAL
Rue Bouhouille, 9
4671 HOUSSE
Tél. : 04 387 52 52
E-mail : guy.vercheval@skynet.be

Les Cûtès Peûres

Lî Ficassêye âs Pomes
Monsieur Pierre MATHYS
Rue Craesborn, 14
4608 WARSAGE
Tél. : 04/376 72 81
E-mail : mathys_pierre@hotmail.com

La fricassée aux pommes et au lard

Lî Djâle di Hermêye
Madame Dany LEPROPRE
Rue des Alouettes, 10
4680 HERMEE
Tél. : 04 278 49 42
E-mail : lepropre@teledisnet.be

Li rodje frisèye o lardons et la liqueur "La descente aux enfers"

Les Amis de Jean de Berneau
Monsieur Patrick HEYNEN
Rue des Trixhes, 33
4607 DALHEM
Tél. : 0496 643 501
E-mail : al.vile.cinse@skynet.be
Web : www.alvilecinse.be

Le Petit Dragon, uniquement servi lors de la Nuit de la Saint-Jean

Les Filles de Berthe
Madame DHEUR
Rue des Artisans, 30
4040 HERSTAL
Tél. : 0476 645 091
E-mail : romydheur@hotmail.com

Produits basés sur la basse-cour : crêpe à l'advocat et alcool des Filles de Berthe (à base de cerise)

Les Djoyeux Magneux di Giris Pan ét d'wites di Mermwète
Monsieur Jean-Louis BRAHAM
Rue Albert 1er, 40
4042 LIERS
Tél. : 04 278 50 44
E-mail : jean-louisbraham@hotmail.com

Huîtres de Marenne d'Oléron, pain gris et vin blanc

Les Compagnons de Charlemagne
Monsieur Paul RODARO
Rue Henri Nottet, 11
4040 HERSTAL
Tél. : 04 240 57 20
E-mail : mireille.dupont@charlemagnrie.be

Potée préallienne (potée dérivée de la potée liégeoise)

Confrérie de la Fraise de VOTTEM
Monsieur Jean-Charles JARDON
Avenue de la Croix-Rouge, 2b
4040 HERSTAL
Tél. : 04 264 04 99
E-mail : confrerie.fraise.vottem@gmail.com

"Le Machiroux" cocktail de cidre brut et de liqueur de fraise + "le Fraisier" genièvre liégeois et liqueur de fraise

Confrérie de l'Ortie de JUPRELLE
Monsieur Lucien LUNSKENS
Chaussée de Tongres, 482
4450 JUPRELLE
Tél. : 04 278 47 20
E-mail : lucien.lunskens@teledisnet.be

Bière à l'ortie, pèkèt à l'ortie et soupe à l'ortie

Société Royale des Anciens Chapeliers de la Vallée du Geer
Monsieur Jean-claude SIMON
Rue de la Vallée, 17
4690 EBEN-EMAEL
Tél. : 04 286 60 02
Web : http://chapeliers.fgfw.be

Société de musique constituée, à l'origine, d'ouvriers de la paille